-A +A
Découvrez un site emblématique du Morbihan ! A Belle-Ile-en-Mer, vous serez émerveillés par les singulières aiguilles de Port Coton...

Partez à la découverte des majestueuses aiguilles de Port Coton situées à l’Ouest de Belle-Ile-en-Mer, sur la côte sauvage et profitez du panorama exceptionnel!

Les aiguilles de Port Coton et Claude Monet

Pendant l’été 1886, Claude Monet évoquait le projet de “faire une grande tournée en Bretagne, mais en simple touriste, la canne à la main“. En fait, la Bretagne va se résumer à Belle-Ile et Belle-Ile se réduire à une petite partie de sa côte sauvage. Il y arrive le 12 septembre et repart le 25 novembre. Impuissant à se convertir à l'oisiveté d’un touriste, il y travaille sans relâche et emporte trente-neuf toiles “couvertes“ (selon son expression).
Quand il arrive à Belle-Ile, qu’il ne connaît pas, Claude Monet ignore ce qu’il va peindre. Une seule certitude : son désir de changer ses sujets habituels. Aussi, malgré le charme du port de Le Palais, il ne s’y attarde pas (“c’est une ville“) et envisage de continuer le voyage, “jusqu’à ce que je trouve l’endroit qui m’empoignera“.

La lumière belliloise dans les tableaux de Claude Monet...

Ainsi il découvre les aiguilles de Port Coton, les rochers du Lion, de Port Goulphar et de Port Domois. La côte déchiquetée, les hautes falaises sombres et les tempêtes nourrissent sa quête de nouveaux paysages naturels dénués d’activité humaine, auxquels il souhaitait confronter la technique impressionniste.
Ce séjour marquera une étape importante dans sa manière d’aborder son travail. Les variations rapides de lumière le conduiront à reprendre le même sujet jusqu'à 6 fois, lui imposant bientôt de procéder par séries : les Pyramides de Port Coton, Rochers à Belle-Ile, Port Domois, Tempête à Belle-Ile…

Un lieu incontournable de la côte sauvage !

Pendant votre séjour à Belle-Ile, suivez les traces de Claude Monet et partez à la découverte de ce site emblématique! Vous serez émerveillés par ce spectacle saisissant...Prenez le temps d’observer les aiguilles, à vous de trouver les ressemblances, Mont-Saint-Michel, Sphinx, buste de Louix XV...D’où vient cette fabuleuse appellation “Les aiguilles de Port Coton” ? Par gros temps, l’écume fouettée par les vagues forme des flocons mousseux semblables à du coton...joli...non ?!